Bannière

Actualités Africaines et Internationales

Afrique: Des appels de haut niveau en faveur de la vaccination pour tous

 Afrique
23/4/2017

 

La Semaine africaine de la vaccination (SAV) 2017 a été lancée aujourd'hui par des institutions du système des Nations Unies, des responsables gouvernementaux de haut niveau, des partenaires de la vaccination et des responsables communautaires, avec le soutien de l'Organisation des Premières dames d'Afrique contre le sida (OAFLA). Tout le monde est invité à protéger sa santé en se faisant vacciner.

La Semaine africaine de la vaccination vise à renforcer les programmes de vaccination dans la Région africaine en érigeant la vaccination au rang de priorité majeure dans les programmes nationaux, et en suscitant une prise de conscience accrue du fait que chaque personne a le droit d'être protégée contre les maladies à prévention vaccinale. Tous les 47 pays de la Région africaine de l'OMS célébreront la Semaine africaine de la vaccination 2017, sur le thème « Les vaccins protègent tout le monde, faites-vous vacciner ! ». Ce thème montre clairement qu'il est important que chaque personne reçoive tous les vaccins disponibles, quel que soit son cadre de vie. La célébration de cette année coïncide avec le début de la mise en œuvre de la Déclaration d'Addis Abeba sur la vaccination (ADI), un engagement historique qui soutient la vaccination et lui donne la priorité en Afrique.

La Première dame de la République du Tchad, Madame Hinda Déby Itno, accueille l'événement cette année dans le cadre de l'engagement que les membres de l'OAFLA ont pris, en leur qualité de Premières dames et de leaders, d'inscrire la vaccination parmi leurs actions prioritaires en 2017. Les Premières dames encourageront donc activement l'accès aux vaccins qui sauvent des vies, ainsi que l'investissement dans la vaccination. Elles rappelleront aux gouvernements, aux communautés, aux familles et aux individus que tout le monde doit se faire vacciner.



Madame Déby a souligné la nécessité de concrétiser les dix (10) engagements de la Déclaration d'Addis Abeba, qui ont été pris en 2016 à l'occasion de la toute première Conférence ministérielle sur la vaccination en Afrique. Selon la Première dame du Tchad, « cela fait partie de notre rôle, en tant que leaders, de veiller à ce que chaque enfant reçoive les vaccins d'importance vitale dont il a besoin ».

La vaccination est reconnue comme l'une des interventions de santé publique les plus réussies et les plus rentables au monde, qui permet d'éviter deux à trois millions de décès chaque année. « C'est l'un des meilleurs investissements que les pays peuvent faire pour la santé et l'avenir de leurs populations », a indiqué le Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique. Avant d'ajouter que « les vaccins génèrent des avantages allant au-delà des résultats sanitaires, tels que la prévention des frais médicaux et la réduction du temps consacré aux soins des enfants malades. Les économies induites par la vaccination peuvent se traduire par des améliorations dans l'éducation, la croissance économique et la réduction de la pauvreté ».

Dans son message à l'occasion de la Semaine africaine de la vaccination 2017 dans la Région de la Méditerranée orientale, le Dr Mahmoud Fikri, Directeur régional, a exhorté les États Membres à investir dans les programmes de vaccination, étant donné que chaque dollar dépensé dans la vaccination génère un dividende économique 16 fois supérieur à la mise initiale. Le Dr Fikri a souligné que les efforts consentis par les États, les partenaires et la communauté internationale font en sorte que les vaccins soient disponibles pour un nombre accru de personnes, à un prix abordable. Le Directeur régional de l'OMS pour la Méditerranée orientale a ajouté qu'il importe néanmoins de combler rapidement les lacunes dans la couverture vaccinale et d'utiliser les vaccins disponibles au profit de tous.



L'Alliance GAVI a joué un rôle majeur dans la collaboration entre le secteur public et le secteur privé et dans la promotion d'un égal accès des enfants vivant en Afrique aux vaccins nouveaux et peu utilisés. « Jusqu'à présent, nous avons pu protéger 240 millions d'enfants en Afrique en leur administrant des vaccins d'importance vitale », a déclaré le Dr Ngozi Okonjo-Iweala, Présidente du Conseil d'administration de Gavi, l'Alliance du Vaccin. « Gavi se tient disposée à aider les pays africains à maintenir une forte couverture vaccinale et à répondre à des flambées comme Ebola ou la fièvre jaune, qui sont des maladies capables de déstabiliser des économies entières si elles ne sont pas endiguées dès leur apparition. Ensemble, nous sommes plus forts, nous pouvons faire en sorte que les vaccins soient administrés dans nos communautés et qu'ils contribuent à un avenir plus prospère pour tous les enfants vivant sur notre continent. »

La campagne met l'accent sur le fait que les communautés vaccinées sont exemptes de la plupart des maladies transmissibles et convergent donc un peu plus vers l'idéal, à savoir des nations productives et en bonne santé.



« Les gouvernements, la société civile, les médias et les communautés doivent tous continuer à œuvrer de concert pour faire en sorte que chaque enfant bénéficie de tous les bienfaits de cette intervention salvatrice », a indiqué la Directrice régionale de l'UNICEF pour l'Afrique de l'Est et australe, Leila Pakkala. « La Semaine africaine de la vaccination est une occasion importante de plaider pour des actions concrètes en faveur de la vaccination, de façon à ce qu'aucun enfant ne soit laissé pour compte ».

« Nous ne pouvons pas réaliser les aspirations audacieuses et ambitieuses fixées dans l'Agenda 2063 si nous ne faisons pas vacciner nos enfants. L'Union africaine est engagée à soutenir les efforts que déploient les pays et les partenaires pour fournir les vaccins d'importance vitale à tous les enfants et à un prix abordable, dans le cadre de notre détermination à mettre en œuvre la Déclaration d'Addis Abeba sur la vaccination », a déclaré S.E. Amira Elfadil, Commissaire aux Affaires sociales de l'Union africaine.

Distribué par African Media Agency (AMA) pour le Bureau régional de l'Organisation Mondiale de la Santé pour l'Afrique


 

 
Express TV
Guinée: Le premier ministre Mamdy Youla dévoile l'ossature de son gouvernement à 31 ministères!
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Ce jour-là : le 20 octobre 2011, Mouammar Kadhafi est tué aux abords de Syrte
Depuis l’amorce de la révolution libyenne, le pays est ravagé par la guerre civile...
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
Coup de gueule
Des clarifications indispensables (Par Aly Bocar Cissé)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Bruxelles : Communiqué du président du Haut Conseil de Oulada

Coyah : Le Directeur Central de la Sécurité Routière appelle au respect du code de la route

Labé : un gendarme tente de violer une fillette de 12 ans au quartier Pounthioun

Guicopres : KPC offre gratuitement 40 parcelles à 40 jeunes de son entourage

Université de Kindia : violente manifestation des étudiants sortants

Labé: Rapport d’investigation d’une flambée de diarrhée dans la sous-préfecture de Tountouroun

Alerte au choléra à Lélouma : les premiers résultats tombent !

Alerte au choléra à Lélouma : L’ANSS apporte des précisions !

Guinée/Sierra Leone: Comment le trafic de cannabis a été atténué au poste frontalier de Pamelape (Forécariah) ?

Coyah : le pont Kaaka, une fierté pour les populations de la localité et des usagers de la route

Bannière