Echos de Sekhoutoureya

Affaires Zogota et Siguiri: Ils provoquent et exploitent les morts

12/8/2012

 

Je commence par m'incliner respectueusement devant la dépouille mortelle de nos sœurs et frères de Zogota de N’Zérékoré en Guinée forestière et de Siguiri suite à des incidents malheureux survenus dans ces localités, et je présente mes condoléances à familles endeuillées.

A cette occasion, les guinéens souhaitent voir aboutir très rapidement les enquêtes en cours pour connaître les circonstances de leurs morts ainsi que le noms des responsables de ces actes odieux qui devront être punis à la hauteur de leurs forfaitures! Nul n'a droit de mort sur son prochain.

Chers compatriotes,

Depuis que sont survenus ces tristes événements, les marchands d'illusions s'activent en se faisant passer pour les défenseurs des droits de l’homme en vue d’atteindre leur but. Celui de déstabiliser le pays en voie de changement positif

Ne nous laissons pas distraire par les discours de récupération politique de certains chefs des partis politiques et leurs serviteurs relatifs aux incidents de N'zérékoré et de Siguiri, respectons nos morts.

Ce qui s'est passé est due à la pauvreté que connaît notre pays, qui elle-même est la conséquence de la mauvaise gouvernance et de la corruption des deux dernières décennies. Les agitateurs du moment font pourtant partie des destructeurs de notre beau pays. Ils ont participé en tant ministres et premiers ministres à ces crimes économiques et à l'exclusion d'une grande partie de la population qui est dépourvue de tout. En plus des revenus, le bien être de la population dépend de l'accès à l'éducation (alphabétisation des adultes et scolarisation de tous les enfants), l’accès à la santé.

Si ces associés à la gestion des biens publics de l'époque aimaient tant notre pays, ils auraient dû, à défaut du développement économique au moins bien répartir les revenus issus de l'exploitation de nos ressources naturelles pour satisfaire les besoins fondamentaux de tous les Guinéens.

A mes sœurs et frères de la forêt,

J'appelle à la vigilance pour ne pas tomber dans le piège de ceux qui croient tromper tout le monde alors qu'ils se trompent eux-mêmes, ces acteurs politiques qui sont indirectement responsables de ces crimes en complicité avec quelques égarés de la région forestière.

La Guinée forestière est plurielle d'où viennent les communautés: konia, toma, toma manias, guerzé, könö, mano, kissi, Kourenko, lélé etc. cela est plutôt une richesse et signifie que nous devons prendre de la hauteur face à certaines situations qui se présentent à nous.
Retenons les choses suivantes:

1. Même si je soutiens à 100% l'idée de privilégier l’embauche de la main-d’œuvre locale par une société étrangère qui s'installe dans une de nos localités, mais, faudrait-il que l'offre corresponde à la demande. C'est à dire que les compétences des demandeurs d'emploi doivent répondre aux exigences des postes à pourvoir. On ne recrute pas par exemple un mécanicien pour un médecin. Une société peut envisager pour les besoins de sa boîte du personnel.

2. En principe les négociations se font entre l'Etat et la société étrangère comme ce fut le cas entre le gouvernement et les sociétés minières à Dinguiraye selon la radio télévision guinéenne (RTG) cette qui sont en train de construire quelques infrastructures: une mosquée de 400 places, une école, 2 stades de sport, un restaurent de haut standing qui a d'ailleurs embauché 10 femmes,

3. nous devons responsabiliser nos proches, leur demandant de s'organiser au sein des structures, qu'ils évaluent leurs besoins à présenter au pouvoir en place tout en respectant la procédure hiérarchique. Si les responsables locaux ne remontent pas les informations, le cas échéant, qu'ils renouvellent leur démarche et en parallèle, passent par des médias responsables pour que leurs requêtes arrivent aux destinataires qui apporteront des réponses à leurs attentes,

4. nous devons proscrire toute forme de violence dans les revendications des droits ou autres

5. savoir aussi que lorsqu’une société s'installe dans une zone donnée, elle participe indirectement au développement économique et social de cette partie géographique à travers la construction des infrastructures sanitaires, routières et autres, donc forcément, il y a des retombées.

6. n'acceptons pas de tomber aussi bas, notre grande forêt mérite bien plus que cela, il est vrai que la situation est déplorable, est-ce pour autant qu'il faille être légers en la ramenant au fait qu'une catégorie donnée n'aime pas les forestiers? Non

Au pouvoir en place,

Les Guinéens attendent impatiemment les résultats de ces enquêtes qui doivent être minutieusement menées et les dossiers transférés à la justice puis les coupables punis conformément à la loi.
Cela permettrait aux parents des victimes de commencer à faire le deuil des disparus et d’éviter que d'autres plans en préparation ne soient mis exécution.
Je conclue en demandant à tous les Guinéens de rester mobiliser pour préserver la paix et l’unité nationale


Paris, le 10 août 2012
Marie José Yombouno
Fondatrice de:
www.radioguineesud.com
www.guineesud.com
France


 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Mandiana à feu et à sang : des jeunes en colère dénoncent les « fausses promesses » du Professeur Alpha Condé

Dubréka : quand l’Etat fout le camp

Mamou: Le Président Condé inaugure la MUFFA et la MC2

Journées de l’élevage à Labé: Les ambitions du Président Alpha Condé pour le secteur

Labé: Un accueil chaleureux réservé au Président Alpha Condé

Dubréka : des femmes dans la rue pour réclamer l’eau et l’électricité

Fria: Le Président Alpha Condé relance les activités de production de l’Usine

Labé: Le procureur dans de sales draps

Guinée : une épidémie de fièvre aphteuse inquiète des paysans

Transports-Guinée : Les quatre ponts de Tanènè remis en état

Bannière