Bannière

Politique

L’opposition a-t-elle épousé le plan de déstabilisation de la Guinée de Beny Steinmetz, révélé à travers un document de la CIA ?

13/6/2014

 

Alors que le Fonds Monétaire International (FMI) fait le constat d’une performance économique, et prévoit 28 millions de dollars us pour la Guinée, l’opposition guinéenne refuse de ratifier le cadre d’investissement de 20 milliards US du projet Simandou. Elle quitte le Parlement. Instaurer le chaos jusqu’à une insurrection populaire, l’opposition n’est plus loin du projet de déstabilisation du régime de Conakry par Beny Steinmetz, à qui ont été retirés les blocs I et 2 du même Simandou. Drôle de coincidance. On est tenté de croire que l’opposition est en intelligence avec le milliardaire israélien dont le plan de destabilisation de la Guinée est révélé par le journal français canard Enchaîné. Qui cite un document de la CIA et la note de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) français.



Les performances économiques et financières de la Guinée résultent des mesures économiques et structurelles prises par le pouvoir en place depuis 2010, alors qu’on sortait d’une période de gestion catastrophique. Comme si le pays sortait d’une guerre, révélaient les experts du FMI. Aujourd’hui, ils promettent un ‘’rebond de la croissance’’. Il ressort de la dernière mission du FMI que le pays a maîtrisé son déficit budgétaire, l’inflation baisse (13% fin 2012 à 10% en avril 2014). Le chef de mission du FMI M. Snock n’a pas manqué d’apprécier le maintien à un bon niveau des réserves internationales de la Banque Centrale et la stabilité du taux de change du franc guinéen… L’Union Européenne continue à débloquer d’importants fonds pour le pays, grâce auxquels d’importants projets de construction de routes notamment Kissidougou-Guéckédou, le gigantesque pont Kaaka (Coyah)... sont en réalisation pour le bien être des populations guinéennes. La communauté internationale approuve cette bonne gouvernance qu'elle ne cesse de soutenir économiquement et financièrement et est convaincue aussi que l'instauration de la violence n'est pas de nature à avancer le processus démocratique et économique en marche.



L’organisation des élections législatives, saluée par tous les pays du monde, avait atteint son but de sortir le pays du régime d’exception. Mais quand le débat politique quitte la rue pour une si courte durée, cela peut paraître surprenant et inquiétant.



En effet, du choix d’instaurer le chaos dans tout le pays à celui d’une ''insurrection populaire'', il n y a qu’un pas franchi vers la démarche déstabilisatrice de la Guinée, par Beny Steinmetz, un plan révélé par le canard Enchaîné citant un document de la CIA et de notes de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) français concernant de « sérieux risques d’opérations en cours, tendant à déstabiliser l’Etat guinéen. » Ces révélations publiées le 25 septembre faisaient aussi état des "opérations" qui consisteraient à « inciter la police et les forces armées à recourir à la force (lors de grandes manifestations) et ainsi créer des martyrs. » Le document de la CIA évoquait de possibles « violentes manifestations à Conakry et dans d'autres villes » et que ce contexte pourrait « servir de couverture à des opérations ciblées, menées par des mercenaires. »



Cette démarche chaotique, pour dire que les choses ne tombent pas du ciel comme çà, a été toujours privilégiée par Bah Oury, vice président fondateur de l’UFDG et soutenue par l’ex- secrétaire général à la présidence sous le régime d’exception Tibou Kamara. Actuellement dans les intimités du chef de l’opposition, Tibou Kamara, le 7 juin déjà, annonçait cette démarche infernale avant que l’opposition n’en adopte le 9 juin dernier.



Tibou Kamara, ex taupe du Général dans l’entourage de Dadis et qui a finalement eu ‘’raison’’ sur l’enfant de la Forêt, propose ''d'anticiper la fin de mandat d’Alpha Condé par un départ forcé du pouvoir''. Bien avant lui, Ousmane Gaoul Diallo (UFDG) qui appelle publiquement à une ‘’insurrection populaire’’ contre le régime démocratique en place Guinée. Sidya Touré, promet quand à lui une ‘’année fatidique pour la Guinée en 2015’’. Bref il s’en est de peu, avec ces ingrédients, pour que çà explose !



Sans doute que, l'année dernière, l’effet d’annonce de la révélation du canard Enchaîné avait quelque peut perturbé des comploteurs internes et externes qui voulaient destabiliser la Guinée. Cependant, cela a t-il autant dissuader le milliardaire franco-israélien, Beny Steinmetz, soupçonné d’être derrière la tentative de déstabilisation de la Guinée ? Beny Steinmetz – qui vient d’avoir un soutient de taille de l’opposition guinéenne qui refuse de ratifier le cadre d’investissement de Simandou - a toujours laissé entendre son indignation contre le régime du président Alpha Condé, un régime qui le soupçonne de corruption à grande échelle, confirmée par les Etats-Unis, par la France....



Selon le Canard Enchaîné, ‘’la CIA et la DGSE lient le controversé Beny Steinmetz à un groupe de trois mercenaires, Victor Nassar, Patrick Klein et Steve Bokhobza. « Les trois hommes, explique la note américaine, ont contribué à la création d'un mouvement guinéen… » Ce mouvement "sans doute sponsorisé par BSG", a écrit dans son mémorandum qu'il laisserait à la société de Benny Steinmetz ses droits d'exploitations de Simandou, "en cas de participation au gouvernement".



Le brusque retrait de l’opposition guinéenne au Parlement inquiète la population et la communauté internationale. L’on se souvient encore de nombreuses victimes (civiles comme agents de sécurité) lors des dernières manifestations de l’opposition.



A Conakry, il se murmure déjà dans les milieux fortunés de faire des stocks d’aliments alors que les commerçants s’apprêteraient discrètement à sécuriser leurs articles depuis le retrait de l’opposition du Parlement.



De 1984 jusqu’en 2009, les populations guinéennes ont souffert de la gestion catastrophique des dirigeants. Depuis 2010, le décollage économique du pays rend de plus en plus jaloux et affaiblit l’opposition, composée d’anciens dirigeants, qui ne se sente exister que par le chaos : empêcher le decollage du pays, favoriser, par ricochet, la main mise de Beny Steinmetz sur les ressources de la Guinée.



A suivre..



Kalé




 

 
Express TV
Guinée: Le premier ministre Mamdy Youla dévoile l'ossature de son gouvernement à 31 ministères!
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
Coup de gueule
Des clarifications indispensables (Par Aly Bocar Cissé)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Guinée : l'opposition exige une enquête sur la mort de deux manifestants à Boké

Urgent: Le trafic routier paralysé entre Nzérékoré et Lola

Lutte contre le bradage des forêts classées et d'équipements collectifs : Jusque où ira le Dr Kourouma ?

Boké: Le ministre Cheick Taliby Sylla donne des précisions sur les efforts en cours

Décès de l’érudit de Kankan : le président Alpha Condé s'y rend pour les condoléances d’usage

Mamou : Les véhicules de transport en commun de la ligne Mamou - Conakry se font rares !

Culture: Les lampions se sont éteints sur la Mamaya 2017 de Kankan sous le mémorable parrainage de KPC

Rapatriement du corps de Camara Idrissa "Ambiance ": Le Président Antonio Souare à la Clinique de Monastir

Recrudescence de la vindicte populaire en Guinée: Le porte parole de l’opposition pointe du doigt le laxisme de l’Etat

Faranah : une collision entre un camion et un taxi fait 5 morts et des blessés à Bambaliya

Bannière