Bannière
Affaires Zogota, le conseil des sages de N'Zérékoré dénoncent : « Le mépris de l’autorité préfectorale...»

La République de Guinée, pays potentiellement riche en ressources minières, hydriques, agricoles, fait aujourd’hui la convoitise de multiples Sociétés et Projets tant dans le domaine de l’exploitation minière que dans d’autres secteurs touchant la vie économique et sociale du pays.

L’arrivée de ces Sociétés et Projets a été une source d’espoir pour le peuple de Guinée en général et pour la jeunesse en particulier.

C’est dans ce cadre que la Région Forestière a eu le privilège d’abriter plusieurs Sociétés minières dont VALE BSGR qui évolue à Zogota dans la CRD de Kobéla.

L’installation de cette Société à Zogota avait suscité au départ un regain d’espoir au sein des communautés riveraines, mais nous constatons aujourd’hui que les activités de cette Société ne répondent pas aux attentes de ces communautés ; ce qui est à l’origine de la présente crise.

1- Contexte

A l’installation de cette Société en 2008, comme l’exige le code minier, les communautés riveraines devraient être assisté dans leur développement socio économique notamment en terme de :

- L’emploi des jeunes du terroir

- La réalisation des infrastructures communautaires (école, poste de santé, maison des jeunes, piste rurale, etc.)

- Le respect du patrimoine culturel

- La création des activités génératrices de revenu

- Le respect des normes environnementales

- Le payement des taxes de superficie

Dans l’esprit de ce code, la Société VALE- BSGR durant sa période d’exercice n’a réalisé que quelques infrastructures dont des maisons de jeunes, des forages, des payements de taxes de superficie.

Si sur le plan des infrastructures il ya eu un début d’exécution, il faut cependant déplorer la mauvaise gestion des taxes de superficie par l’ingérence néfaste de l’Autorité Préfectorale et la non transparence dans le recrutement des riverains par la Société sous l’influence des tiers et de l’Autorité Préfectorale.

2- Genèse

La crise actuelle puise sa source à partir de l’opération de transfert du personnel et des compétences de la Société ODEBRECHT à ZAGOPE en 2O11.

Dans ce transfert, il était prévu que tous les travailleurs dont plusieurs riverains soient repris par la Société ZAGOPE avec tous les avantages liés à leur fonction.

Aussi, il existait une solide relation entre les populations riveraines et la Société ODEBRECHT qui avait pris en compte la majeure partie de leurs préoccupations. Avec la nouvelle Société ZAGOPE, sous-traitant de VALE-BSGR, non seulement la reprise des employés n’a pas été totale, mais aussi plusieurs de leurs besoins n’ont pas été pris en considération ; cause primordiale ayant suscité la colère des populations.

De cette situation, tous les neuf (9) villages concernés se sont concerté en vue de mener ensemble une démarche visant à restaurer leurs droits hypothéqués.

Dans cette optique, une plateforme revendicative a été rédigée à l’intention du Gouverneur sortant, revendications axées sur les points suivants :

- La destruction des lieux de culte rituel

- La pollution des cours d’eau prenant leurs sources dans le massif Le remplacement des responsables des ressources humaines de ZAGOPE par des compétences reconnues.

- Le recrutement des représentants des communautés riveraines dans le département des relations communautaires de VALE.

Cette plateforme revendicative a été transmise à l’Autorité pour examen et disposition à prendre. A cette occasion, Monsieur le Préfet au lieu de sensibiliser les populations par rapport à leurs revendications, s’est plutôt mis à proférer des menaces et injures à leurs endroits.

Il est à signaler qu’au temps du Gouverneur sortant, plusieurs rencontres avaient été initiées autour de cette plateforme par des acteurs (Personnes ressources, Société Civile, Partis politiques, confessions religieuses) en vue d’une solution à l’amiable.

Fort malheureusement, Monsieur le Préfet ne s’est jamais prêté à la question pour des raisons inavouées.

Ces démarches n’ayant pas connues de suite favorable, les communautés des neufs (9) villages riverains ont déposé une seconde plateforme revendicative à l’actuelle Autorité Régionale.

A la date du 04 juillet 2012, Monsieur le Gouverneur de Région, après examen, a transmis la plateforme à Monsieur le Préfet avec instruction d’examiner et de rendre compte immédiatement.

Après un mois d’attente, aucune suite favorable n’a été donnée à leur requête.

Cependant, Monsieur le Préfet a réagit au cours d’un second entretien avec les représentants des riverains en ces termes : « Je suis le contrepoids du désordre, si vous sortez, vous me trouverez sur votre chemin car je dispose d’une force de frappe composée des militaires des policiers et des gendarmes pouvant rétablir l’ordre dans la cité ».

Cette attitude négative de Monsieur le Préfet a poussé la population riveraine au soulèvement.

Ainsi, dans la nuit du 30 juillet 2012, Monsieur le Gouverneur, informé du soulèvement des populations riveraines, a pris des contacts sérieux avec des personnes ressources en vue de désamorcer la situation, mais en vain.

En réponse aux propos démobilisateurs de Monsieur le Préfet, les populations des neufs (09) villages intéressés ont procédé au blocage des voies d’accès menant au site de la Société avec les troncs d’arbres dans la nuit du lundi 30 juillet 2012.

Poursuivant ses prises de contact, Monsieur le Gouverneur de Région, entouré de ses principaux collaborateurs, de la Société Civile, d’un Sage et des représentants de la Coordination des jeunes s’est aussitôt rendu à Koulé pour une rencontre avec les représentants des communautés en vue d’un apaisement devant aboutir à la résolution du conflit.

La délégation dirigée par Monsieur le Gouverneur de Région a abouti à un accord de principe exigeant une rencontre tripartite entre autorités Gouvernementales, Société

VALE-BSGR et représentants des communautés autour de ladite plateforme. Un délai de trois (3) jours a été retenu pour le déroulement de la négociation au Gouvernorat en vue d’une solution apaisée et acceptée de tous.

A préciser que cette rencontre qui devait avoir lieu n’a pu être organisée du fait qu’une visite d’une délégation Régionale a été programmée sur le site.

Le mercredi 1er Aout 2012, aux environs de 9 heures, Monsieur le Gouverneur, informé par la direction de la Société VALE-BSGR des dégâts causés sur le site, a invité l’équipe de négociation à se rendre en sa compagnie sur les lieux pour les faits de constat.

Y étant, durant trois (3) heures, la mission a sillonné toutes les installations de la Société sur le Mont Yonon et environnent. Le constat fait sur les dégâts était considérable.

Cependant, la mission n’a pas constaté de perte en vie humaine sur les lieux.

A la délégation Régionale se sont joints deux ressortissants des communautés riveraines, membre de l’ONG ADRI YONON venu de Conakry pour la circonstance.

Au retour de la mission à N’zérékoré, une réunion urgente s’est tenue dans la salle de conférence du Gouvernorat pour tirer les leçons de cette visite.

Au cours de cette réunion, les décisions suivantes ont été prises :

- La restauration de l’autorité de l’Etat dans toute sa rigueur

- L’interpellation des neuf (9) signataires de la plateforme revendicative

A la fin de la réunion, les deux membres de l’ONG ADRI YONON indexés par Monsieur Faounda CAMARA, Sous-préfet de Koulé comme étant les instigateurs du pillage des installations de la société VALE-BSGR ont été interpelé par le Colonel SOUMAH de la Gendarmerie pour les besoins d’enquête. Séance tenante, Monsieur le Gouverneur a informé l’assistance de l’arrivée d’une importante mission gouvernementale composée de cinq ministres a savoir :

Le Ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation

Le Ministre de la Jeunesse et de l’Emploi jeune

Le Ministre des Affaires Etrangère

Le Ministre Délégué à la Sécurité

Le Ministre des Mines et de la Géologie

Le jeudi 02 Aout 2012, aux environs de 11 heures, cette délégation est arrivée à N’zérékoré par vol spécial. Elle a été reçue à l’aéroport par les autorités Régionales, Préfectorales et Militaires.

De l’aéroport, la mission s’est rendue directement à Zogota sans prendre contact avec la notabilité et l’équipe de négociation. A son retour, aux environs de 17 heures, elle a tenue une réunion restreinte à l’hôtel Nimba.

La même nuit, une mission mixte (armée, police, gendarmerie à bord de quinze (15) véhicules dont un camion militaire venus de Macenta, a attaqué le village Zogota aux environs de 1heure du matin.

Cette attaque s’est soldée par la mort de cinq (5) personnes dont Nyankoye Kolié président du district et un notable de 102 ans, trois blessés dont deux amputés de bras et un blessé à l’abdomen et l’arrestation de Sept (7) autres.

Sur le chemin de retour, trois des véhicules des assaillants dont un camion de C.M.I.S de Macenta, celui de N’zérékoré et une Pik- up de la Fossepel gendarmerie de N’zérékoré ont été abandonnés sur le champ.

Le vendredi 03 Aout 2012, le Patriarche ayant reçu l’information de cette descente musclée des forces de l’ordre à Zogota, a aussitôt attiré l’attention de Monsieur le Gouverneur de Région, qui s’est rendu en compagnie de la Délégation Gouvernementale au siège du Conseil des Sages pour le compte rendu de leur mission éclaire à Zogota.

Dans son compte rendu de circonstance, le porte parole de la Délégation en l’occurrence Monsieur Nyankoye Edouard LAMAH, Ministre des Affaires Etrangères, s’est appesanti plutôt sur l’importance des dégâts qu’il a estimé à plus de cent millions de Dollars US sans faire état de mort d’hommes.

Séance tenante, le Patriarche a informé la Délégation Gouvernementale de ce qu’il ya eu assassinat de cinq (5) personnes et des blessés à Zogota dans la nuit du vendredi.

Cette information a été catégoriquement démentie par le porte parole de la mission précisant n’avoir pas constaté sur le terrain des cas de mort ni être informé de cette tragédie. Pour tant, la Délégation Gouvernementale avant de rendre visite au Patriarche, s’est rendue à l’hôpital Régional au chevet des agents des forces de l’ordre blessés au cours de l’opération nocturne à Zogota.

Pour la vérification de cette information, le patriarche a suggéré que la mission mette à sa disposition deux véhicules pour lui permettre d’envoyer une délégation sur le terrain et ensuite proposé à la Délégation Gouvernementale d’attendre le retour de ses envoyés pour élucider les faits et éclairer la religion de tout un chacun. En réponse, le porte parole de la mission a précisé que la mise des moyens de déplacement à la disposition du Patriarche relevait des autorités locales auxquelles la mission rendrait compte à son retour.

Sur insistance du patriarche, le Préfet a promis de fournir les véhicules et la mission Gouvernementale devait attendre le compte rendu des envoyés du Patriarche à Zogota avant de prendre le départ pour Conakry.

De retour à l’hôtel, la Délégation Gouvernementale ayant appris la confirmation de mort d’hommes à Zogota, son porte parole Monsieur Nyankoye Edouard LAMAH, a joint par téléphone un des membres du Bureau des Sages, en lui demandant d’enterrer les corps sans les photographier ni filmer et la Délégation a pris le départ pour Conakry sans tenir informer le patriarche.

Celui-ci, ayant attendu vainement l’arrivée des véhicules promis, a fini par prendre l’initiative d’envoyer avec ses propres moyens, une mission de constat composée des représentants du Haut Commissariat aux Droits de l’Homme ; des Avocats Sans Frontière ; de l’Eglise Catholique ; de la Coordination des Associations de la Jeunesse Forestière ; le Même Droit pour Tous (MDT) ; un journaliste ; un Caméra man.

A son retour, cette mission a mis à la disposition du patriarche des preuves de l’assassinat des cinq personnes, des blessés et la présence des trois véhicules abandonnés par les forces de l’ordre.

Suite à ce compte rendu, le Patriarche a rencontré Monsieur le Gouverneur de Région pour lui rendre compte des faits réels constatés sur le terrain. A cette occasion, il lui a demandé le retrait des forces de l’ordre dans la zone, proposé la libération des détenus, souhaité connaitre le nom du commanditaire de la mission des forces de l’ordre qui a attaqué nuitamment le village de Zogota et solliciter l’autopsie des corps avant leur inhumation.

Après plusieurs séances de sensibilisation et d’information des communautés victimes, l’inhumation des corps a eu lieu le lundi 06 Aout 2012 à 14 heures à Zogota.

Quant aux blessés de cette fusillade, ils se trouvent présentement au centre hospitalier de N’zérékoré aux frais de leurs parents.

Malgré les dispositions prises par le Patriarche en vue de désamorcer la crise, quelques agents en uniforme en poste sur le site de la société procèdent à des arrestations arbitraires des riverains et les dépouillent de leurs biens (argent, motos, téléphones, etc.).

Dans la journée du lundi 06 aout 2012, alors que les cérémonies d’inhumation étaient en cours à Zogota, deux camions grue de la Société VALE-BSGR escortés par deux pick-up chargés d’agents en uniforme se rendaient à Zogota pour l’enlèvement des trois véhicules abandonnés sur les lieux par les forces de l’ordre après leurs opérations nocturnes.

3- Analyse de la situation

Au regard de tout ce qui précède, nous estimons que cette crise a été provoquée par les autorités préfectorales par entre autres :

- La mauvaise gestion de la crise par l’autorité préfectorale et certains chefs de service de sécurité et de défense par l’intervention disproportionnée des forces de l’ordre sur le terrain

- L’ingérence de l’autorité préfectorale dans la gestion des taxes de superficie et la modification de leurs clés de répartition au détriment des bénéficiaires

- La marginalisation des riverains dans le recrutement du personnel de la société.

- Le manque de collaboration franche entre le Département des relations communautaires de la société et les populations riveraines

- Le mépris de l’autorité préfectorale à l’égard de ces communautés

- La destruction des lieux de culte

- Le mécontentement des travailleurs illégalement compressés

5- Suggestions

Après analyse de cette situation, nous membres du Conseil des Sages de N’zérékoré suggérons ce qui suit :

- L’ouverture d’une enquête autour de la tuerie et l’extradition des auteurs et commanditaires devant les tribunaux

- La prise en charge médicale de tous les blessés

- La libération de tous les détenus interpelés dans cette affaire

- Le départ de N’zérékoré de tous les cadres civiles et militaires impliqués dans cette tuerie notamment le Colonel SOUMAH de la Gendarmerie Régionale et Monsieur Hassan Sanoussi Préfet, pour apaiser l’esprit des populations en général et des victimes en particulier

- La mise en place d’un comité de gestion des taxes de superficie et autres bénéfices au niveau des communautés

- La prise en compte des besoins d’emploi des communautés riveraines en fonction des compétences requises

- La mise en place d’un cadre de concertation entre le Département chargé des Relations communautaires et les populations riveraines

- La prise en compte effective des préoccupations des communautés par les autorités à tous les niveaux

- La restauration et la protection des lieux de culte profanés ou pouvant être affectés par les activités de la société

- Le respect du code de travail et de la législation du travail en République de Guinée.

- L’encouragement de l’esprit de dialogue entre la société et les communautés riveraines pour une solution pacifique et durable à tous les conflits

- L’encouragement et le soutien à toutes les démarches visant au maintien et à la prospérité de la société VALE-BSGR en Région Forestière

- La création d’une Commission mixte de prévention et de gestion des conflits entre la Société et les riverains

6- Conclusion

En conclusion, le souhait des Sages, des femmes, des jeunes et de la Société Civile n’est pas le départ de la Société VALE-BSGR de N’zérékoré, car elle constitue pour nous un atout très important pour le développement socio-économique de notre Région.

Nous reconnaissons l’effort que déploie cette société dans le cadre du bien être de nos communautés en dépit des mauvaises intentions des cadres ennemis de notre Région qui œuvrent à ternir notre image de marque vis-à-vis des partenaires au développement.

Le bureau du Conseil des Sages adresse ses condoléances à la population de Zogota en général et singulièrement aux familles éplorées et déplore les dégâts causés à la Société VALE-BSGR

Par la même occasion, il adresse ses remerciements à la coordination des Associations des Jeunes, des femmes, à la société Civile et aux personnes ressources qui ont contribuées à l’apaisement de cette situation.

Singulièrement au Colonel Dr Rémi LAMAH, Directeur des services de santé de l’Armée pour son implication effective dans la gestion de cette crise.

Il adresse également à Monsieur le Gouverneur de Région ses remerciements pour ses efforts louables consentis dans la prévention et la gestion de cette crise.

Au Gouvernement du Professeur ALPHA CONDE, toutes ses reconnaissances pour les bonnes dispositions prises dans le cadre du dénouement heureux de cette crise.

Vive la Coopération Internationale

Vive la Paix

Vive l’unité Nationale

Vive le Professeur Alpha Condé

N’zérékoré le 07 Août 2012

Le Président du Conseil des Sages

MOLOU HOLOMO HAZALY ZOGBELEMOU

N'Zérékoré: Des membres de la délégation du gouverneur de la région retrouvés morts

N'Zérékoré: Aucune trace, jusqu’à présent, des six membres de la délégation du gouverneur de la région

Résistance à la lutte contre Ebola : Le gouverneur de Nzérékoré pris à partie dans le village de Wommè

Guinée Forestière: De nouvelles réticences à la lutte contre Ebola à Yomou

Une équipe médicale dépêchée par la SOGUIPAH, en début de semaine, à Bignamou dans la préfecture de Yomou afin de sensibiliser les citoyens sur les méthodes de prévention contre le virus Ebola, a été accueillie par des jets de pierres à l'entrée du village. L’information a &eacut

N'zérékoré : L’existence d’Ebola mise en cause en dépit de ses dégâts !

Nzérékoré : Un couvre-feu instauré suite à une manifestation anti Ebola

Macenta: Des autorités préfectorales et une équipe médicale prises en otage par des jeunes de Koyama

La délégation du préfet de Macenta, Pascal Kèmo Dembadouno et une mission médicale de lutte contre Ebola, dirigée par le Directeur National de la Santé Communautaire, ont été prises en otages, lundi, 25 août, de 16 heures à 20h 30mn TU, à Koyama, à 120 km du chef lieu de la préfectur

Macenta: Un homme de 54 ans assassiné, dans son champ à Famoila, par un jeune de 17 ans

Un jeune garçon de 17 ans seulement, Mory Camara a récemment tué, dans un champ de maïs, Mamadou Issa Diallo, un homme de 54 ans.
La victime, assassinée à l’aide d’un couteau dans son propre champ, vivait depuis plusieurs années à Famoila,

Présidentielle de 2015 : L’UFGF- 250 associations et 5.500 femmes - adhère au RPG Arc-En-Ciel

L’Union des Femmes de la Guinée Forestière (UFGF) était, samedi, 21 juin, au siège du RPG arc-en-ciel au quartier Hamdanlaye dans la commune de Ratoma à Conakry, pour déclarer son adhésion au RPG arc-en- ciel et son soutien à la réélection du Pr Alpha Condé en 2015.

Tronçon Kissidougou- Guéckédou : Le Chef de l’Etat Alpha Condé lance les travaux de bitumage

La route, qui relie Kissidougou à Guéckédou, est l’une des routes guinéennes dont l’état de dégradation est poussé. Il était nécessaire de faire face à cette situation, quand on sait que beaucoup de produits vivriers et commerciaux vie

Ebola: Reprise des activités de MSF à MACENTA, après négociations avec les autorités locales

Conakry, Jeudi 10 avril - Médecins Sans Frontières a pu reprendre progressivement ses activités dans la Préfecture de Macenta, après avoir été contraint de suspendre ses activités en fin de semaine dernière à la suite de protestations de la part d’une partie de la population locale.

Historique: A l’ origine de la fièvre Ebola en Guinée Forestière

Lors de la conférence de presse qu’il a animée le lundi, 31 mars 2014, conjointement avec son homologue de l’information, M. Alhousseiny Makanéra Kaké, le ministre de la santé Dr Rémy Lamah a tenté d’expliquer comment l’épidémie de fièvre Ebola s’est déclarée

Sud de la Guinée: Une épidémie de fièvre Ebola fait 59 morts, MSF y lance une intervention d'urgence

L'épidémie de fièvre virale hémorragique qui sévit actuellement dans le sud de la Guinée est une fièvre Ebola, a annoncé samedi le ministère de la Santé du pays. Médecins sans frontières a lancé une intervention d'urgence.

Guinée Forestière: Huit morts et une dizaine de blessés dans un accident de la circulation à Beyla

Huit morts et plus d'une dizaine de blessés graves, c'est le bilan macabre d'un accident de la circulation qui s'est produit dimanche à l'aube, à Boola, préfecture de Beyla, a annoncé la radio nationale.

Guinée Forestière: Près de 30 mille sinistrés sur le point de recevoir de l’aide

Près de 30 mille sinistrés de la Guinée forestière, qui avaient été victimes des affrontements intercommunautaires dans la province de N’Zérékoré à la mi-juillet 2013, sont sur le point de recevoir une assistance des organisations humanitaires, à travers le service national des actions humanitaires (S

Société: Les victimes de Koulé, de N'Zérékoré et de Beyla, en juillet dernier, réclament justice

Cinq  mois après les événements, qualifiés de macabres, enregistrés en Guinée forestière en juillet 2013, les  victimes, à travers la Ligue Guinéenne des Droits de  l’Homme (LIGUIDHO) demandent justice .

« Il y a eu au moins 217 morts, 473 blessés et 263 personnes portées disparues ainsi que des dégâts matériels très importants dont destruction des lieux de culte », a déclaré Me Kpana Em

Macenta: Des élèves en colère contre la présence de deux éco-gardes dans leur établissement, deux blessés

Des élèves d’une école de la Commune Rurale (CR) de Sérédou dans la préfecture de Macenta étaient en colère la semaine dernière contre deux éco-gardes qui s’étaient introduits dans leur établissement, a rapporté le correspondant de l’AGP dans la préfecture.

La manifestation de colère a fait deux blessés parmi les élèves, les locaux de l’Administration sous préfectorale saccagés, destruction de quatre feuilles de tôle du toit du post

Fête du 2 octobre à N'zérékoré: Le Président Alpha Condé invite les populations de la Forêt à la paix

La Guinée célèbre le 55ème anniversaire de son indépendance sur fond d'espoir d'une sortie de crise

Mines de Guinée: Les milliards de Simandou

N’Zérékoré : Arrestation de 113 personnes et d'importante quantité d'armes saisie

An 55 de la Guinée: « La fête aura lieu cette année à N’Zérékoré, et sera très belle », Alhassane Condé

N'Zérékoré: Communiqué conjoint des associations de la Guinée Forestière et des Koniakés de France

Affaire N'Zérékoré: Le Premier ministre, fort dépité, promet l'application de la loi

Guinée: Ouverture d'une information judiciaire sur des affrontements meurtriers de N'Zérékoré

N’Zérékoré : « Je présente aux familles éplorées nos condoléances les plus humaines… », L. Kouyaté

Evènements de N'Zérékoré et Beyla: L'opposition acccuse le pouvoir (Déclaration)

Violences inter-ethniques en Guinée: 54 morts identifiés

Affrontements à N’Zérékoré : Le secrétaire général de l’ONU appelle au calme

Evènements tragiques de N'Zérékoré: Déclaration du Conseil National de la Transition

N’Zérékoré : Des présumés instigateurs du conflit arrêtés, des efforts pour réconcilier...

Le calme est revenu dans la province de N'Zérékoré après deux jours de violences intercommunautaires

N'Zérékoré: 16 morts et 80 blessés dans des violences inter-ethniques, couvre-feu instauré

Evènements de N'Zérékoré: Déclaration du Conseil Supérieur de la Diapora Forestière

Evénements de N’Zérékoré: Adresse du Chef de l’Etat à la Nation

Bilan des affrontements intercommunautaires à N’Zérékoré : 4 morts et 37 blessés

N'Zérékoré: Des volontaires à l'école de l'assistance aux démunis en conflit avec la loi

N'Zérékoré: Puissante mobilisation des partisans d'Alpha Condé pour exiger la tenue des législatives

Le RDIG répond à l'administration du territoire: « Jean Marc Teliano n'a pas la culture de la violence. »

Gueckedou : Calme précaire après des incidents violents au bilan contradictoire

Guéckédou: Un sous préfet et un commandant de la gendarmerie accusés de concussion

N'Zérékoré: Il boute le feu à la maison de son oncle tuant les trois occupants

Le Premier ministre guinéen en tournée d'explication en Guinée forestière

55ème anniversaire de l’indépendance de la Guinée à Nzérékoré: Les travaux commenceront en novembre

Cour d'Assises de Kankan: Le dossier de Saoro sur la table des juges

Boké : N’Zérékoré accueillera en 2013 les festivités du 55èm anniversaire de l’indépendance de la Guinée

Dévastation des installations de Vale: Des dégâts estimés à plus de cent millions de dollars !

Opinion: Les revendications ne vont jamais jusqu'aux extrémités où celle de Zogota est allée...


<

Zogota: Une manifestation de protestation en perspective

Affaires Zogota, le conseil des sages de N'Zérékoré dénoncent : « Le mépris de l’autorité préfectorale...»

Opinion: Où est la vérité dans l'affaire du massacre de Zogota ?

Zogota: Un comité appel au limogeage des ministres, le pouvoir met en garde contre la manipulation

Evénements de N'Zérékoré: Le gouvernement ouvre une enquête et entend sanctionner les auteurs

 
Express TV
« Les gens de la Basse Guinée voteront pour nous et en cas de guerre, ils nous aideront », Cellou Dalein
Dépêches
La liste des biens entrant dans le patrimoine national
De la nécessité de dépassionner le débat
Express radio

Archives

Le virus Ebola expliqué en infographie
MSF lance une intervention d'urgence en Guinée

Livraison en BELGIQUE et FRANCE
Instabilité en Guinée
L’opposition a-t-elle épousé le plan de déstabilisation de la Guinée de Beny Steinmetz, révélé à travers un document de la CIA ?
Rumeurs sur la mort du Chef de l'Etat Guinéen
« Je vous appelle de ma tombe », ironise Alpha Condé
Immigration
Les vérités d'Alpha CONDE à Maggie De Block,Secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration du Royaume de la Belgique
Fédération Guinéenne de Football
Lieutenant Colonel Youssouf TRAORE dénonce la Gestion opaque et clandestine de Super V
Belgique
Obtenir un doctorat ou une bourse pour un master
REGIONS

N'Zérékoré: Des membres de la délégation du gouverneur de la région retrouvés morts

N'Zérékoré: Aucune trace, jusqu’à présent, des six membres de la délégation du gouverneur de la région

Résistance à la lutte contre Ebola : Le gouverneur de Nzérékoré pris à partie dans le village de Wommè

Réunion des ressortissants de Oulada: Construction d’un micro barrage et d’un hôpital à l’ordre du jour !

Guinée Forestière: De nouvelles réticences à la lutte contre Ebola à Yomou

N'zérékoré : L’existence d’Ebola mise en cause en dépit de ses dégâts !

Nzérékoré : Un couvre-feu instauré suite à une manifestation anti Ebola

Macenta: Des autorités préfectorales et une équipe médicale prises en otage par des jeunes de Koyama

Dalaba: Les travaux des chantiers pour le 56ème anniversaire de l’Indépendance nationale trainent

Mamou et Dalaba: Visite des chantiers du 56ème anniversaire de l'Indépendance Nationale

Bannière