Banniere Guicopres janvier 2019

ACTUALITES

Guinée: de nombreuses activités économiques ralenties par la suspension des importations par voie terrestre

 Economie
5/1/2021

 




La suspension des importations de biens et marchandises par voie terrestre en Guinée commence à avoir des conséquences négatives sur certaines activités notamment le commerce et le transport routiers. Selon nos informations, des milliers de camions sont bloqués aux frontières du Sénégal, de la Guinéen Bissau alors que des centaines de boutiques et magasins sont fermés au marché de Madina faute de marchandises.



Afin de lutter contre la fraude endémique, le gouvernement a suspendu, les importations de biens et marchandises par voie terrestre, il y a de cela un an maintenant. A cette raison sont venus s’ajouter le « risque sécuritaire » et la « menace terroriste » à l’approche de la présidentielle du 18 octobre 2020.



Plus aucun camion n’est autorisé à traverser les frontières des six pays limitrophes pour entrer en Guinée. Les seuls points d’entrée de marchandises restent le port et l’aéroport de Conakry seuls à disposer de scanners.



«Ce n’est pas une mesure politique », a rassuré le ministre du Budget, en réponse à ceux suspectent le contexte politique difficile. Loin de convaincre Chérif Abdalah, le président du groupe organisé des hommes d’affaire qui a quitté le pays pour le Sénégal peu avant la présidentielle du 18 octobre.



« On a pris la mesure sans nous avertir ! Preuve que le gouvernement ne nous considère pas. Déjà qu’avec les troubles politiques on ne s’en sort plus, nous allons porter plainte à la CEDEAO», a réagi Chérif Abdalah chez nos confrères de RFI.



Alors que la zone de libre-échange africaine dont la Guinée est membre est entrée en vigueur et que les élections sont passées, nombreux sont les opérateurs économiques qui réclament la levée de suspension des importations par voie terrestre.



« Présentement nous sommes en train de nous organiser. Comme on voit que tout est bloqué et personne n'en parle nous tenons vraiment à se réunir au niveau de la Chambre de Commerce et voir qu'est-ce qu'il faut pour aller rencontrer le Président de la République et plaider pour les marchandises qui sont au niveau des frontières. On ne plaide pas pour l'ouverture des frontières parce qu'on ne sait pas pourquoi elles ont été fermées. Mais nous plaidons pour que les marchandises qui sont bloquées aux frontières et aux ports des autres pays soient libérées même s'il faut vérifier par carton et ouvrir voir s’il n’y a pas de problème qu'ils laissent entrer. On a fait nos enquêtes. Il y a plus de 300 boutiques qui sont fermées à Madina parce que leurs biens sont bloqués aux frontières et c'est la nouvelle année, il faut payer les magasins, il faut payer la scolarité des enfants, il faut se nourrir et payer les employés qui sont dans des pétrins qu'on ne peut pas qualifier », a annoncé un responsable de la Chambre de Commerce de Matam contacté par Lynx FM, une radio privée émettant à Conakry.





Kovana SAOUROMOU

 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Koundara: Lancement de la campagne nationale de reboisement

Kankan : du nouveau dans le dossier de l’imam Nanfo Diaby

Décès d'une patiente dans la maternité de Kankan: le gouvernement sanctionne ( communiqué)

Kaglelen : Un présumé voleur battu à mort !

Un mort et plusieurs blessés à Kérouané: le FNDC condamne un "assassinat de trop" ( Déclaration)

Covid-19 en Guinée: une décision des autorités religieuses fait débat

Retour de Gnalén Condé à Dabola : la jeunesse maintient sa position

Dabola : Gnalén Condé triomphe des contestations

Guinée : Alpha Condé procède à une permutation de préfets

Recrudescence de la vindicte populaire à N'Zérekoré : le laxisme de la justice mise en cause

Bannière