Banniere Guicopres janvier 2019

ACTUALITES

Guinée: la fin de l’opposition politique a-t-elle sonné ?

18/7/2021

 
Au lendemain de son accession au pouvoir, Alpha Condé déclarait que dans quelques années on ne parlera plus de syndicat et d’opposition en Guinée. Ce qui paraissait quelque peu utopique au regard des glorieuses manifestations politiques et sociales qui ont marqué la fin du régime de Général Lansana Conté et celles qui ont eu raison de la junte militaire dirigée par le capitaine Dadis Camara, est devenu une réalité, depuis quelques années.

D’abord en ce qui concerne le syndicat, les centrales CNTG et USTG, fer de lance des manifestations de janvier et février 2007 n’existent plus que de nom. Phagocytée par le pouvoir, en parlant de la première, minée par des querelles intestines, s’agissant de la seconde, ces deux plus grandes centrales syndicales du pays ont perdu toute leur capacité de mobilisation.

Conséquence directe, aucun mouvement de grève qu’il soit dans le secteur public ou privé n’aboutit maintenant. Aller en grève est synonyme de sabotage des acquis du régime par les travailleurs même si la légitimité du mouvement est palpable.

Sur le plan politique, pour revenir au vif du sujet, la situation est lamentable. Quelle soit parlementaire ou extra parlementaire, l’opposition n’a présentement aucune marge de manœuvre. Minoritaire à l’Assemblée nationale, elle est incapable d’exiger le respect de ses droits notamment les avantages liés au statut de son chef.

Depuis un certain temps, en effet, le chef de l’opposition qui a couru en vain derrière son budget de fonctionnement, n’est pas invité au cérémonial d’accueil des chefs d’Etat à l’aéroport de Conakry. La Présidence lui préfère le Secrétaire permanent du cadre de dialogue politique et social.

Si au niveau parlementaire, l’opposition accusée au départ de faire le jeu du pouvoir, ne souffre que de la dictature de la majorité, en dehors de l’Assemblée nationale, c’est une charte de plomb qui s’abat sur elle. Empêché d’accéder à son siège, le principal parti, en l’occurrence l’UFDG de Cellou Dalein Diallo compte plusieurs dizaines de cadres et militants derrière les barreaux.

Face à l’hégémonie du pouvoir, l’opposition guinéenne peine à s’organiser. Les alliances se font mais ne parviennent pas au but visé. A savoir peser contre les agissements du régime. Ce qui ressemble à la fin de l’opposition en Guinée.
KS

 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Koundara: Lancement de la campagne nationale de reboisement

Kankan : du nouveau dans le dossier de l’imam Nanfo Diaby

Décès d'une patiente dans la maternité de Kankan: le gouvernement sanctionne ( communiqué)

Kaglelen : Un présumé voleur battu à mort !

Un mort et plusieurs blessés à Kérouané: le FNDC condamne un "assassinat de trop" ( Déclaration)

Covid-19 en Guinée: une décision des autorités religieuses fait débat

Retour de Gnalén Condé à Dabola : la jeunesse maintient sa position

Dabola : Gnalén Condé triomphe des contestations

Guinée : Alpha Condé procède à une permutation de préfets

Recrudescence de la vindicte populaire à N'Zérekoré : le laxisme de la justice mise en cause

Bannière