Banniere Guicopres janvier 2019

CONAKRY

Guinée : un député illettré est il le fruit des lettrés ?

 Dixinn
6/5/2020

 









Sur l'Internet, l'image d'un honorable député fraîchement élu de Dixinn, circule. On se moque de lui parce qu'il ne s'exprime pas bien en français. Pour la forme, ce n'est pas si grave. A l'heure d'Internet, il va falloir s'habituer à ces moqueries. Mais si de plus, certains tentent même de mettre en cause sa présence voire son utilité au sein de l'Assemblée, où il vient d'être élu, là il y a un problème.




Ce problème n'est rien d'autre que notre intolérance à bien cerner les enjeux quand il se produit une situation. Avec un autre regard, on se rend compte que malheureusement peu d'entre nos ''lettrés'' sont patriotes. A quand on aura plus besoin d'eux ? A quand on se moquera d'eux parce qu'ils nous pillent ? Le jour où ils finiront par tout piller en faveur de leurs familles, amis, cousins ect ? On oublie vite que ce député et les populations qui ont pour lui en grande majorité illettrée en français ( langue de gestion des richesses) ne sont que le fruit d'un système éducatif pensé et mis en place par son élite.


En principe, il ne doit rien comprendre à l'Assemblée. Et c'est logique. Ne sachant ni lire ni écrire en français. Sa présence au sein de l'Assemblée nationale, où, il ne doit rien comprendre si on ne trouve pas un interprète pour lui, sera comme les populations, qui ne savent ni lire ni écrire, vis à vis de la gestion des biens publics qu'elles ignorent. Le refus des lettrés de booster l'éducation n'est pas gratuite. Rien que durant les dernières années, le budget alloué à l'enseignement à l'éducation a été l'un des plus coupés, rabotés. Une coupe devenue répétitive dévastatrice à l'image des résultats des examens nationaux et la crise que couve encore le secteur éducatif. Et au même moment, à l'Assemblée les députés et l'élite créaient une ligne budgétaire pour l'opposition guinéenne de 500 millions GNF, des sommes coupées de l'autre côté. Tout ceci pour quoi? C'est de ne pas permettre le jaillissement de l'esprit critique par l'éducation. Un peuple docile est facile à tromper. Il va falloir chercher des interprètes pour lui.


Et s'il faut augmenter des prîmes pour cela, toute la Guinée entière analphabète en français dira Oui. La bataille pour avancer ce pays devrait en principe opposer la population à 90% analphabète (donc qui ne gèrent pas mais qui subissent les mauvais choix économiques, politiques, sociaux environnementaux ) aux lettrés ( qui pillent, terrorisent la population et ses biens). Ce sera une bataille saine, sans haines, sans ethnocentrisme, sans régionalisme, sans communautarisme, sans ethno stratégie.


Parce que là, ce sera uniquement autour de la richesse gérée par les lettrés - cadres de l'administration publique et privée - qui doivent rendre compte aux illettrés.




Kibiri CAMARA











 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Koundara: Lancement de la campagne nationale de reboisement

Kankan : du nouveau dans le dossier de l’imam Nanfo Diaby

Décès d'une patiente dans la maternité de Kankan: le gouvernement sanctionne ( communiqué)

Kaglelen : Un présumé voleur battu à mort !

Un mort et plusieurs blessés à Kérouané: le FNDC condamne un "assassinat de trop" ( Déclaration)

Covid-19 en Guinée: une décision des autorités religieuses fait débat

Retour de Gnalén Condé à Dabola : la jeunesse maintient sa position

Dabola : Gnalén Condé triomphe des contestations

Guinée : Alpha Condé procède à une permutation de préfets

Recrudescence de la vindicte populaire à N'Zérekoré : le laxisme de la justice mise en cause

Bannière