Banniere Guicopres janvier 2019

CONAKRY

Paix et cohésion sociale en Guinée : La mairie de Kaloum s’implique pour une paix durable

 Kaloum
25/11/2020

 


Dans le but de créer une opportunité pour les femmes à mener une réflexion sur la problématique de la consolidation de la paix dans le contexte actuel et de formuler les recommandations en direction des différents acteurs de la vie publique, la mairie de Kaloum a organisé mardi, 24 novembre 2020, à Conakry un atelier de réflexion axé sur le leadership féminin, la prévention et gestion des conflits et partage d’expériences entre les conseils communaux et les jeunes femmes membres des conseils locaux de jeunes en Guinée.

Dans son discours de bienvenue, Madame le maire de Kaloum, Hadja Aminata Touré a tout d’abord fait savoir que ‘’nous sommes réunis ce matin pour parler de paix, l’entente et le vivre ensemble’’ avant de rappeler que la nation guinéenne est celle qui a sonné le glas de l’impérialisme français sur le continent africain. Aussi, le porte flambeau de l’Afrique toute entière et le peuple fier de 58 qui a dit non au référendum du général De Gaulle, le 28 septembre 1958.

Pour aborder des questions récurrentes comme la gestion de conflits pour le retour d’une paix durable, Aminata Touré a précisé qu’il faut rechercher les causes, les problèmes qui sont entre autres, le sentiment d’exclusion et d’intérêt en jeu. Selon la mairesse, la justice doit régner surtout les questions à base d’équité, de traitement pour prévenir et réglé les conflits. « Nous femmes, nous sommes le levier de la nation et nous sommes les faiseuses de paix. Nous sommes les mères, les sœurs, les épouses et conseillères. Alors œuvrons pour que la paix soit une réalité dans notre pays ».

Pour l’Ambassadeur de la paix, El hadj Djériba Diaby, les Guinéens doivent comprendre qu’avant les élections, on était là et après elles on sera toujours en Guinée et il n’y aura rien sauf la paix qui est un élément fondamentale du développement d’une nation.

De son côté, la représentante adjointe de l’UNICEF, Mme Christine Naré Kaboré a souligné que la rencontre de ce jour qui s’inscrit dans le cadre du projet d’appui à la participation des jeunes filles et femmes leaders communautaires financé par le PBF est une opportunité pour les 58 femmes participantes de mener une réflexion sur la problématique de la consolidation de la paix et de lancer un vibrant appel en direction des femmes, des hommes politiques, des religieux, des forces de maintien de la sécurité et de maintien de l’ordre et des jeunes pour une cohésion sociale durable en Guinée. C’est aussi, une opportunité dans le contexte actuel pour formuler des recommandations à l’endroit des différents acteurs de la vie publique tout en précisant que sans la paix, le développement et surtout la promotion des droits des enfants tout ceci sera compromis.

Concernant l’appel à la paix des femmes de Guinée, la ministre des Droits et de l’Autonomisation, Hawa Béavogui affirme: « Je me dis la paix, c’est quatre (4) mots mais, elle est fondamentale. On ne saurait parler aujourd’hui de développement tant souhaité par les guinéens sans la paix. A cet égard, il est important je dirais crucial de la préserver, de la consolider et de la renforcer. Pour y parvenir, il faudrait qu’à tous les niveaux que nous puissions vraiment renforcer les vertus, les valeurs sur lesquelles une République doit se fonder ».

A noter que ce projet d’appui à la participation des jeunes femmes et jeunes hommes à la gouvernance locale dans les 20 communes les plus conflictogènes de la Guinée a été initiée par la mairie de Kaloum en partenariat avec l’UNICEF, le Fonds de la Consolidation de la Paix, l’UNFPA et l’UNESCO. Et, la rencontre s’est achevée par le lancement de la colombe.
AGP

 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Koundara: Lancement de la campagne nationale de reboisement

Kankan : du nouveau dans le dossier de l’imam Nanfo Diaby

Décès d'une patiente dans la maternité de Kankan: le gouvernement sanctionne ( communiqué)

Kaglelen : Un présumé voleur battu à mort !

Un mort et plusieurs blessés à Kérouané: le FNDC condamne un "assassinat de trop" ( Déclaration)

Covid-19 en Guinée: une décision des autorités religieuses fait débat

Retour de Gnalén Condé à Dabola : la jeunesse maintient sa position

Dabola : Gnalén Condé triomphe des contestations

Guinée : Alpha Condé procède à une permutation de préfets

Recrudescence de la vindicte populaire à N'Zérekoré : le laxisme de la justice mise en cause

Bannière